Innenhafen Duisburg – Altstadtpark

"Garten der Erinnerung"


Prologue

 

Dans le "Garten der Erinnerung", le Jardin du Souvenir, l'attention des visiteurs est attirée sur les utilisations et activités d'autrefois de cette partie du port intérieur. Les vestiges des constructions de l'architecture de l'après guerre servent aujourd'hui de tours de point de vue ou de scène pour spectacles. La transformation des restes des bâtiments en parties intégrales d'un parc est particulièrement symbolisée par la plantation de pins de montagne sur les tours et de gleditsias dans l'espace situé dans le quadrillage de la structure du bâtiment du "Ludwigforum".

Les murs blancs en béton retracent les anciennes grandes lignes des bâtiments et des ateliers et forment ainsi un cadre autour des différents espaces. La nouvelle utilisation des surfaces d'autrefois est illustrée par les diverses compositions de végétation. La fonction du port en tant que lieu de transbordement et traitement des céréales – d'où l'expression "la corbeille à pain de la Région de la Ruhr" – est symbolisée par une surface en assolement triennal plantée de céréales et de tournesols, située devant le "Ludwigforum".

Devant le bassin portuaire, les vagues blanches en béton encadrent les vagues de pelouse et invitent à faire du skate, du BMX et à s'amuser, comme l'avait imaginé Dani Karavan, l'artiste du Land Art ayant réalisé cet espace.

Conçu par l'architecte israélite Zvi Hecker, le Centre de la Communauté Juive est un bâtiment en forme d'éventail s'ouvrant sur le parc. Les lignes en prolongement des tranches de murs sont reprises dans la surface extérieure et sont continuées jusqu'au bassin du port sous forme d'une rigole d'eau.

L'axe principal du parc est composé d'un patchwork de divers matériaux de dallage et de construction des bâtiments qui se trouvaient ici autrefois. Les souvenirs de la période à laquelle le port était en exploitation sont conservés.

Le nombre d'emplacements arborés est très faible pour un parc. Les arbres plantés sont répartis soit en solitaires ou en groupe homogène, semblablement à des sculptures étant en rapport avec l'emplacement correspondant choisi. La forme, la grandeur et la couleur du feuillage des arbres sélectionnés ont été développées de façon sculpturale, en relation avec le contexte spatial et fonctionnel.

Face à la résidence du troisième âge se trouve la "Sculpture des Démolitions", constituée de divers matériaux de démolition des bâtiments et disposés en couches formant une butte sur une surface sculpturale particulière. Un mélange d'herbes et de plantes herbacées y a été semé et leur verdure a devancé la végétation spontanée naturelle lors de la création de l'espace vert.

A la tombée de la nuit, la "sculpture de jardin" des designers d'effets lumière Belzner und Hofmann se transforme en une architecture de lumière réalisée de façon réussie. Les principaux éléments architectoniques du parc sont mis en scène et font du parc un lieu absolument unique.