The European Garden Heritage Network - EGHN


Plus de 150 parcs et jardins en dix pays



Au début de l'année 2014, plus de 150 parcs et jardins de dix pays en Europe se sont regroupés au sein du Réseau Européen du Patrimoine des Jardins (EGHN). La plupart des partenaires de l'EGHN sont représentés par des administrations ou des organisations communales ou régionales (par exemple, un syndicat, une agence, un office du tourisme), mais plusieurs sont aussi autonomes. Chaque aménagement est classé selon son histoire et ses spécificités, ainsi que des points communs à l'échelle de la région et de l'Europe, pour identifier 12 routes régionales et cinq thèmes européens. Les travaux et conventions en cours laissent prévoir en 2014 l'entrée d'environ 15 jardins supplémentaires.

Le dynamisme du réseau EGHN repose sur la diversité des modes de développement et d'administration des parcs et jardins des partenaires qui valorisent des concepts de développement durable ancrés dans leur région respective, ont des défis et des souhaits comparables et qui sont prêts à échanger et travailler ensemble sur des nouveaux concepts. Cette expérience façonne les objectifs et les activités du réseau EGHN. De plus, l'EGHN bénéficie du contact et des compétences d'experts en recherche et développement pratique.

Ceci garantit des structures simples, transparentes, dans un format éprouvé, un travail en commun continu et la prise en charge du porteur de projet par la fondation Schloss Dyck, déclarée d'utilité publique. Ceci permet des synergies et un usage efficace des ressources financières, essentiellement issues de la participation des partenaires, de dons, de la conduite de projets pilotes et de quelques recettes. Les statuts de l'EGHN (disponibles sur demande), un plan directeur ainsi que des budgets et des rapports d'activités annuels mettent ceci en évidence.


Retour sur la création de l'EGHN

Onze partenaires en Allemagne, en Angleterre et en France se sont regroupés en 2003 dans le cadre du programme INTERREG IIIB NWE. Fin 2006, grâce au renouvellement d'un appel d'offres, le partenariat a pu s'ouvrir à cinq partenaires supplémentaires en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Ce projet prévoyait de développer et mettre en œuvre des dispositifs d'échange international jusqu'à fin 2008, pour améliorer les conditions générales d'entretien et de construction des parcs et jardins. À cet effet, les partenaires ont travaillé ensemble pour améliorer le positionnement commercial de leur parc historique et leur jardin paysager et séduire plus de visiteurs. Les mesures et les projets innovants, réalisés en étroite collaboration, ont donné une impulsion et une direction au développement durable de leur région.

Sans l'appui financier du programme européen INTERREG IIIB NWE et sans l'engagement des initiateurs du projet (les partenaires, les jardins de référence, les sponsors, les soutiens), l'EGHN n'aurait pas vu le jour sous cette forme.

En 2009, les partenaires du projet INTERREG ont pris la décision d'étendre le Réseau Européen du Patrimoine des Jardins (EGHN), de l'ouvrir à de nouveaux partenaires et de lancer des nouveaux projets. La fondation Schloss Dyck, le centre de l'art des jardins et de la culture du paysage, qui était déjà le partenaire principal du projet INTERREG, a pris la direction de ce nouveau réseau de partenaires.

Contact: feedback@eghn.org .

.