Le jardin du domaine de Böckel


Gutspark Böckel

 

 

 

C'est en 1900 que Carl Koenig commanda à l'architecte paysagiste Rudolph P.C. Jürgens, d'aménager le parc. Jürgens y développa toute une série de points de vue et mit en relation divers axes. Fils d'un pépiniériste, il planta des bosquets exotiques en les arrangeant de manière à ce que les éléments clairs soient placés devant les éléments foncés (c'est-à-dire en plantant les buissons à feuilles caduques devant les persistants). Il alterna également plants grimpants et pendants, et sema des espèces à larges ou à petites feuilles, à feuilles pleines ou échancrées.

La limite entre parc et domaine privé est formée par la Gräfte - une ancienne fosse asséchée - aux allures pittoresque. L'authenticité de l'ébauche de Jürgens est aujourd'hui encore une caractéristique du domaine de Böckel. A quelques endroits du parc, on devine sous l'herbe les anciens chemins de ronde.

A partir du chemin principal qui traverse le parc du nord au sud, le regard s'arrête sur une tour carrée aux contours prononcés dans laquelle l'écrivain Rainer Maria Rilke vécut en 1917.

La silhouette des vieux arbres, dont l'apparence a été particulièrement mise en valeur, est saisissante. Des lieux calmes, comme la table de pierre près du cour de tennis abandonné, le vase posé près de l'ancien carrefour ou le banc caché près de la Gräfte font du parc un espace intime.