Les Thèmes Européens


Découvrir les caractères communs et les racines de la culture des jardins



La diversité et la singularité, les ressemblances et les différences des régions en Europe se retrouvent particulièrement dans les jardins. A l’EGHN, les jardins ont été regroupés en quatre catégories. A l’aide des thèmes européens

« jardins du patrimoine et art paysager »,
« jardins d’hommes célèbres »,
« jardins du bien-être et potagers » et
« jardins contemporains »,

le réseau des jardins invite à découvrir les caractères communs et les racines de la culture des jardins.

Une visite des jardins d’Europe est à la fois un voyage à travers les « jardins du patrimoine et art paysager ». Les jardins de style Renaissance et baroque ou les jardins de style anglais sont les témoins des changements de l’Histoire. Les plantes, les chemins, les édifices témoignent des idéaux et des visions des maitres d'ouvrage et des architectes paysagistes. Quand et où les nouvelles idées et les nouveaux éléments ont-ils fait leur entrée dans l’aménagement des jardins? Quels échanges y avait-il entre les régions? Les jardins de l’EGHN sont les témoins du développement de l’héritage culturel commun des jardins et montrent comment les idées ont été reprises et modifiées dans les différentes régions.

Les parcs et jardins prestigieux sont presque toujours liés aux noms de personnes célèbres. Ainsi le parc de Versailles est indissociable de Louis XIV et de l’architecte paysager Le Nôtre. D’autres personnes appartenant à l’histoire européenne – artistes, hommes politiques ou industriels – se servirent de leur jardin comme lieu de réflexion et d’inspiration. Leurs jardins étaient des lieux, où des visions de l'avenir s'élaboraient. Ce n’est pas sans raison que beaucoup d’architectes paysagistes sont considérés comme des personnalités marquantes de l’histoire culturelle et contemporaine. Une visite à travers les « jardins d'hommes célèbres », réunis par l’EGHN, renseigne sur leur vie et rend compte de leur œuvre dans le domaine de l’art paysager.

Un des buts principaux de l’aménagement et l’exploitation d’un jardin a toujours été la récolte des fruits et légumes. Les herbes et les plantes médicinales amélioraient la dégustation des plats, étaient utilisées pour la conservation des aliments ou servaient de remèdes. D’autres plantes étaient cultivées car elles étaient indispensables pour l'usage domestique ou l’artisanat. Le savoir autour des plantes, leur culture et leur multiplication, tout comme leur utilisation appropriée, a toujours été et demeure la tâche des jardins botaniques et des écoles d'horticulture. Sous la rubrique « jardins du bienêtre et potagers » se trouvent aussi les parcs thermaux, qui par leur aménagement, et grâce au calme qui y règne ont des effets positifs sur le corps, l’esprit et l’âme.

Où se situent les parcs et les jardins historiques de demain? Dans le domaine de l’art et de la culture, la confrontation entre l’ancien et le nouveau est un des moteurs importants de la création. « Les jardins contemporains » de l’EGHN présentent des idées innovatrices dans l’aménagement d’espaces libres à l’intérieur des villes, de remaniement des parcs privés ou publics ou bien de réhabilitation d’anciennes friches industrielles. Ces « jardins contemporains » qui se trouvent dans des lieux inhabituels ont été élaborés grâce à de nouveaux concepts d'aménagement de l'espace. Ils présentent au visiteur de nouvelles formes de documentation, d'information et d'enseignement et se distinguent par une coopération interdisciplinaire et un engagement citoyen. En ce sens, ils sont des exemples remarquables de l'art paysager de notre époque.


.